Images CINEMA et images télévisées

Images CINEMA  et images télévisées

menaces d'explosion.


13 mars 2008 . menaces d'explosions et déversements d'acide à Bogny/sur Meuse !

 Arrêt sur l'image d'un conflit social comme malheureusement on en suit régulièrement dans nos JT chaque jour.Encore un exemple de lutte de ces hommes et de ces femmes,travailleurs et travailleuses infatiguables au sercice de leur usine; mais celle-ci n'a plus de mémoire.

Retour sur ces derniers sursauts de dignité avant la porte de sortie.

 

 -Retour en arrière.

 

13 mars 2008 : depuis quelques jours les ex-salariés de la société " Lenoir et Mernier " ont investi l'une de leurs anciennes usines à Bogny sur Meuse (08) .  ( il y a 3 sites sur la ville ).

Dans cette unité  ils galvanisaient des boulons à l'aide d'un acide trés puissant et des citernes en contiennent plusieurs centaines de litres dans les ateliers .

Avant-hier leurs colère est montée d'un cran et ils ont projeté d'en déverser dans la Meuse ,le fleuve tout proche.

La menace a était prise trés au sérieux.

 

 

Pour montrer leurs déterminations , ils ont également disposé plusieurs bouteilles de gaz sur le site de l'usine , et  réclament un médiateur depuis plus d'un mois pour gérer leur licenciement.

 

 

Nous relatons régulièrement dans nos différents J.T cette tension quotidienne qui pousse ces anciens ouvriers métallos à utiliser toutes sortes d'intimidations pour attirer l'attention des pouvoirs publics et de l'état.

Ce matin , vers 09h , alors que je me préparais à faire l'interwiew du responsable syndical CFDT  devant le feu de la contestation,un manifestant a jeté une  bombe aérosol  contenant du produit ....dans le brasier.

 

 

On a eu 30 secondes pour s'échapper,la caméra tournera ces images.

 

 

impressionnante cette simple bombe de laque et surtout la boule de chaleur qu'elle a dégagé à quelques mètres de ma caméra.

On imagine la même opération avec des bouteilles de gaz butane de 13 kg.


  Nouvelle montée en puissance de la menace des salariés retranchés depuis le 10 mars dans l'entreprise , ce matin : ils ont ajouté des bidons  d'eau oxygénée , un produit encore plus dangereux que l'acide chloridrique déjà préparé pour vider dans le fleuve voisin.

Un ultimatum fixé  en cette fin d'aprés-midi va décider de l'éxécution ou pas de leur projet.

Des bouteilles de gaz sont également posées sur les voies SNCF et bloquent le trafic ferroviaire dans toute la vallée.

 

 

 

14h.Un brasier est installé dans la cour de l'entreprise L.C.A.B ( Lenoir et Mernier ) et des bouteilles de gaz y sont jetées.

Tout le monde s'éloigne du feu et attend l'explosion...

 

 

 

 

merci Alain J. pour cette photo sympa  en longue focale.

 

 n J.

 

 

l'entrée de l'ancienne usine est baricadée par des monticules de ferrailles et rouleaux de câbles.

 

 

une petite idée du service d'accueil dans le périmètre de l'entreprise : des dizaines de bouteilles de gaz sont placées un peu partout sur le site et prés des brasiers.

 

 

fenêtre avec vue sur la colère sociale et l'inquiétude.

 

 

15h : la préfecture des Ardennes ne se manifeste pas et les ex-salariés commencent à s'énerver.Des sifflements de bouteilles de gaz de 13kg déchirent  l'ambiance pesante et une énorme déflagration secoue l'un des foyers d'incendie .

15h.30: pas de contacts , pas de discution avec l'état,l'ultimatum est alors fixé à 17h.

 

 

l'attente.

 

 

On découvre à l'arrière de l'usine des citernes remplies d'acide chloridrique et des centaines de bidons de produits nocifs et dangereux.

!

  

 photo: Alain J.

 Un ouvrier fait une démonstration à la presse de l'éfficacité de l'acide sur un bout de métal : il le jette dans une cuve et aussitôt des milliers de bulles se forment à la surface et attaquent le métal.

 

 

L.C.A.B ,  une usine d'un autre âge.

 

 

les différentes cuves pour traiter la galvanisation des boulons à l'acide.

 

 

 

 

 

Différents médias nationaux nous rejoingnent et préparent également leurs reportages et leurs directs.Plusieurs DSNG /camions-satellites sont positionnés.

 

 

18h : dénouement inatendu .c'est le sénateur-maire ,le bourgmestre, de la ville Belge de DINANT située à 50 km le long de la Meuse qui vient proposer ses services et demander de lui laisser jusqu'à mardi 18/03/2008 midi pour intervenir dans cette affaire.

Richard Fournaux va ainsi promettre l'aide du vice-président du ministère des finances Belge pour convaincre l'état Français de proposer enfin un médiateur et  se pencher sur le sort des ces ouvriers.

le bourgmestre  est acclamé en héros pour son attitude et son écoute. 19h: les manifestants s'engagent donc à garder les vannes des cuves d'acides fermées jusqu'à mardi .

*réactions des " Lenoir et Mernier " en guise de résumé dans leur compte-rendu sur la journée :

" Il est paradoxale de constater qu'il a fallu la médiation d'un interlocuteur Belge, pour éviter une catastrophe écologique.

 

Il faut signaler le rôle de la préfecture, qui depuis la liquidation, n'ont apporté comme réponse aux salariés que les matraques des CRS.

Nous demandions simplement un dialogue et c'est un Sénateur-Maire Belge qui nous a répondu."

Découvrez le blog  des Lenoir et Mernier : ici!

 A lire aussi sur le même sujet: expulsion d'ex-salariés 

et colère ,fermeture d'usine.

 



13/03/2008