Images CINEMA et images télévisées

Images CINEMA  et images télévisées

gros incendies filmés.

  C'est en parcourant quelques anciens livres sur la pratique de la vidéo ou les manuels  qui donnent les premiers conseils pour bien utiliser son caméscope , que je me suis rendu compte que l'on y parlait que des thèmes  en rapport avec la famille : comment filmer un mariage , ses vacances , l'anniversaire du p'tit dernier et  les paysages ...?

 

  S'il est vrai que pour  l'amateur de belles images ces quelques notions sont  importantes , voici d'autres situations certainement moins courantes ( à moins d'être journaliste ou pompiers ou policiers  ! ) mais , qui peuvent être néanmoins rencontrées par chacun d'entre nous ... pour peu que nous en cherchions l'expérience. Il ne s'agit là que d'observations personnelles et de petites anecdotes glanées sur le terrain mais , ces quelques astuces et infos peuvent donner une petite idée de l'approche du sujet et de sa bonne réalisation . (  à vrai dire , je compte beaucoup sur les commentaires et VOS expériences sur ces thèmes pour parfaire cette présentation... donc ... merci d'avance ! )

 

alors , demain si je dois filmer : ..... un incendie


- Si demain je dois filmer un incendie,une explosion de nuit,de jour.

Les précautions à prendre et quelques observations.

 les photos et les idées arrivent.....

( dans un premier temps je collecte mes images persos sur le thème afin d'illustrer au mieux de vraies situations )

 

 1. d'où viennent les infos?

 

La première source d'infos pour les faits divers peut être chacun de nous.

Le simple fait d'être un tant soit peu aux aguets et de regarder avec curiosité l'activité trépidante de nos contemporains peut s'avérer payante.

Ouvrez l'oeil...

Par exemple:une dizaine de véhicules d'interventions de sapeurs pompiers qui vous doublent toutes sirènes hurlantes donne une indication sur la gravité d'une opération de secours dans les environs.

Si ce même convoi est suivi de véhicules de police ou de gendarmerie,on peut s'attendre malheureusement à un évènement relativement grave. 

Le mauvais réflexe serait de vouloir absolument suivre ces secours à vive allure.

A moins d'être une ambulance équipée d'un giro-phare bleu ( réservé aux véhicules d'interventions prioritaires ),le code de la route et le bon sens de nous permettent pas de suivre les pompiers en passant les feux rouges et en forçant le passage.

Considérons donc simplement qu'il se passe peut-être quelques choses de grave et qu'il faut maintenant confirmer ce fait en prenant le temps d'appeler les services de secours concernés pour confirmer cette observation.

 

 

 La  pêche aux infos directement chez les services de secours est primordiale avant de partir sur l'actu.

Les interventions pompiers sont centralisées par le C.O.DI.S de votre département.

 

 "Le Centre opérationnel Départemental d'incendie et de secours est l'organe de coordination de l'activité opérationnelle des services d'incendie et de secours. Il est dirigé par un officier sapeur-pompier professionnel (qui monte une garde de 24h).

L'officier C.O.D.I.S est immédiatement informé de toutes les opérations en cours et de l'évolution de la situation jusqu'à la fin de celles-ci. Il détermine, quand c'est nécessaire, l'organisation des secours, le volume et la nature des renforts." infos du site : http://www.alpi40.fr/article/archive/262/ 

 

 

 - préparatifs avant un départ au feu.

 

 La panoplie habituelle du parfait reporter d'images est ici ,plus que jamais,nécessaire.

- prévoir des batteries chargées en plus.

-des moyens d'éclairage portatif ou au moins la lampe-caméra.

-une housse de protection contre l'eau,les poussières et la fumée.

- le trépied pour pouvoir être stable et propre de loin.

-éviter le blouson en nylon et des chaussures trop légères.prévoir un brassard fluo ou des vêtements clairs.

- son téléphone portable chargé. il devrait être en charge tous les soirs pour rester opérationnel .

-de quoi écrire et prendre des notes pour les infos.

-des cartes routières ou un GPS nomade sont des aides précieuses.

 

 - Premiers conseils une fois arrivé sur le sinistre.

 

 

 

- C'est un peu la confusion sur place à votre arrivée.

Si c'est un incendie important avec des évacuations ,des blessés et des flammes impressionnantes, on pourrait être tenté d'attaquer direct la prise de vues de ces situations inédites,de suivre de suite les pompiers dans leur action.

 C'est là qu'il faut, au contraire, analyser la situation  et prendre un maximum d'infos auprès du chef de corps des sapeurs-pompiers,du commandant ou du chef de groupe de l'intervention.

C'est quelques infos peuvent vous sauver.

Un état des lieux rapide des risques potentiels sur l'incendie,les lieux à éviter dans un premier temps et la gestion de votre sécurité pendant le tournage sont à prendre en comptes avant même de commencer le reportage.

 -les questions à se poser :

- dans quel sens partent les fumées toxiques?

- les sources de chaleurs sont -elles maîtrisées dans mon périmètre de tournage?

- y a-t-il des risques d'expolsion?

- le bâtiment risque-t-il de s'éffondrer? la charpente est-elle menaçante? 

-les sapeurs en actions m'ont-ils bien identifiés dans le contexte dramatique?

-le plan large de l'incendie cache-t-il une opération qu'il faudrait voir absolument?

-le voisinage est-il impacté par le sinistre? y a t-il des évacuations de logements?

- qui prend en charge les blessés ou les personnes incommodés par les fumées?

-la gestion de l'urgence: qui dois-je prévenir avant tout à ma rédaction?

- quelles seront les conséquences de l'incendie sur l'entreprise?

-du chômage technique pour demain?

- incendie accidentel ou criminel?

-puis-je filmer ou suivre les enquêteurs de la police ou de la gendarmerie ?

 incendie sté " Lenoir et Mernier " à Bogny sur Meuse (08)

 

 -note technique:

 

 

- Vous n'osez pas approcher de l'incendie,vous jouez la prudence à bonne distance,pourquoi pas!

-utilisez la longue focale en basculant sur le doubleur de focale ( si la caméra en est équipée).

L'utilisation du trépied s'avère dans ce cas indispensable.

Peut-être sera-t-il intéressant de rajouter du gain à +6 ou +12 si l'on zoom de très loin à faible lumière.

- Surveillez le changement de colorimétrie au cours de l'intervention si celle-ci couvre plus de trois heures. La balance des blancs à votre arrivée ne sera plus du tout la même en début de soirée.

- Refaire régulièrement une balance des blancs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 à lire aussi sur le même sujet: accidents mortels.

 

 

 



20/11/2011