Images CINEMA et images télévisées

Images CINEMA  et images télévisées

expulsion d'ex-salariés.


- 3 mars 2008 des gardes mobiles expulsent des salariés licenciés à Charleville-Mézières

 Retour sur un conflit social qui secoua les Ardennes en 2008.

L'usine ferme et les ex-salariés  Lenoir et Mernier ,une fonderie centenaire de l'époque tentent d'occuper le terrain une dernière fois mais,la volonté ne suffira pas et le dénouement sera sans surprises.

 

 

 4 mars 2008.

Plus d'une centaine des anciens salariés de la société " Lenoir et Mernier " , une des dernière fonderie des Ardennes , manifestent depuis prés d'un mois leurs désarroi et leur colère suite à la liquidation de leur entreprise . Les inquiétudes ont laissé place à l'action et depuis quelques jours les manifestations se succèdent devant les représentations de l'état.

Pour ces 147 emplois  perdus , les moyens de se faire entendre sont limités aussi , en ce lundi de mars , dés 07h 20 du matin , c'est la circulation du TGV-est qui va être perturbée.

 

 

Toute la matinée , l'ensemble des trains au départ de la gare de Charleville-Mézières vont être bloqués afin d'alerter l'opinion public sur leur sort . Les services de la SNCF organisent en parallèle la mise en place de bus pour re-diriger  les voyageurs vers d'autres possibilités .


 

à midi , la police ordonne de libérer les voies et , devant la détermination des manifestants , la préfecture dépêche un escadron de gardes mobiles.

 

 


 

 

 

 

14h , devant la préfecture des Ardennes.

2ème charge des gardes mobiles qui reprennent le contrôle des entrées au public.On a tous été aspergés une fois de plus de bombe défensive et dans le Journal Télévisé du soir on pouvait voir le jet en plein dans l'objectif de la caméra.


 

 

 

 

 

 

 

 

4/03/2008.15h.

on manifeste à coup de pétards et klaxons  dans la rue du maréchal Leclerc à Charleville-Mézières,les "Lenoir et Mernier" se sont lavés les yeux et reprennent leurs actions.

 

 A lire aussi sur le même sujet : menace d'explosion. et: colère,fermeture d'usine.

 


04/03/2008