Images CINEMA et images télévisées

Images CINEMA  et images télévisées

affaire M. Fourniret.


le procés " Michel Fourniret " à Charleville-Mézières (08)

Derniers préparatifs avant le début du plus grand procés depuis l'affaire Dominicci.

Le tribunal de grande instance de Charleville-Mézières va devenir , durant près de deux mois , le théatre de l' affaire Michel Fourniret,le tueur en série présumé qui sera jugé à partir du jeudi 27 mars 2008 ,  et son épouse et complice présumée Monique Olivier .

Michel Fourniret  va devoir répondre de sept homicides et viols ou tentatives,  perpétrés entre 1987 et 2003.

De gros moyens de sécurité ont été déployés dans un périmètre de 300 mètres autour du palais de justice : barrages filtrants , badges obligatoires , accréditations pour les centaines de journalistes attendus sur l'évènement , cordons de C.R.S aux endroits stratégiques . Une salle de presse supplémentaire a été installée sur le parvis du palais de justice afin de permettre aux journalistes de suivre sur écrans vidéos la retransmission en direct des différentes phases du procés. Quelques journalistes spécialisés seulement pourront être présents dans la salle d'audience.

Le coût total des aménagements et des travaux pour accueillir ce procés a été estimé à prés de 1.9 millions d'Euros.

  

  

Les premiers cars -satéllites s'installent et se déploient devant l'entrée sécurisée du tribunal .

 On attend encore des dizaines de médias télé , des confrères de la radio et de la presse écrite et autant de photograhes et dessinateurs.

  

14h.  La police contrôle toute les entrées et assure la mise en place et la circulation des journalistes et des personnes consernés par le procés.

 

 

 

Montée en puissance de la surveillance du site. 

Conformément à la loi , le trajet en fourgon cellulaire entre la maison d'arrêt en centre-ville et le tribunal sera changé tous les jours et sous haute protection policière.

  

26 mars 2008 : 

400 accréditations sont prêtes pour l'ensemble des journalistes qui vont couvrir le procés. Aujourd'hui c'était la grande répétition avant l'arrivée des interressés .

 

 

Les premiers directs pour les J.T du midi.

 

 

La mise en ligne des cars-satellites avec les paraboles pointées plein sud.

 

 

 

 

Les différents médias télévisés s'organisent devant l'entrée du tribunal de Charleville-Mézières.

Cet aprés-midi c'était l'arrivée des familles des victimes;demain matin  c'est au tour de Michel Fourniret et sa femme monique Olivier d'entrer en scène pour deux mois de procés.

 

  

27 mars 2008 :

  Le grand jour est enfin arrivé : c'est le début  des assises des Ardennes. Tôt ce matin il fallait être posté aux endroits statégiques pour filmer le passage du convoi avec les deux tueurs présumés .

Les J.R.I qui avaient choisi de le"shouter"en bas de la rue ont trés vite été délogés et la police a ainsi  tenter d'empêcher les prises de vue de l'arrivée .

Le bon choix c'était tous comptes faits les images à la sortie de la prison ou chez un privé sympa qui vous prête son balcon .J'ai choisi cette option .

 

Deux autres confrères photographes ont partagé cette possibilité . Equipés de trés longues focales nous avions un couloir de passage interressant avec deux scénarios possibles : l' arrivée des époux Fourniret N°1  et une montée par un escalier intérieur en N°2 .

Vers 09h , le convoi composé de trois voitures du G.I.P.N est arrivé toute sirènes hurlantes et à trés grande vitesse.

Bilan :  j'ai  6 à 8 secondes de Michel Fourniret  s'engoufrant dans le sas du parking du tribunal.

Ce n'est pas vraiment génial , mais on l'a quand même,c'est pas si mal.

Mes camarades photographes sont également à demi-satisfaits. 

  

10h .Le procés démarre et la pluie aussi.

Toute la journée ça va être " la grosse galère " pour faire les directs  et les reportages . Les caméras sont ruisselantes , la buée est partout , on est gelés et on marche sur une forêt de câbles tous droits sortis des DSNG ( les cars-satélites ) .

 

 

 

 

 Cet aprés-midi , nous avions décidé de faire un reportage sur les médias étrangers  venus suivre  ce fait marquant . Parmis les plus de 350 journalistes originaires de 8 pays  , nous avons suivi l'équipe d'une chaîne infos Allemande trés sympathique qui nous a permis de voir leur méthode de travail et le regard qu'ils portent sur l'évènement .

Leur DSNG géant équipé "tout numérique"est plutôt impressionnant.

 

La présentatrice termine le montage de son sujet dans le car-régie et se prépare a enregister son prochain plateau pour la diffusion de 18h .

 

 

 

 

 28 mars 2008 :


  Ce matin j'ai vraiment décidé de rapporter  l'image du visage du tueur présumé Michel Fourniret à ma rédaction lors de son arrivée à 09h au palais de justice.

Par sécurité , je suis allé prendre quelques infos au café du quartier pour bien identifié le lieu de passage du convoi : il passera par cette rue ,c'est sûr,encore faut-il qu'il soit dans la même voiture qu'hier,du même coté et que le je n'ai pas trop de reflets des vitres.

08h 45 : je répète le mouvement de la caméra  , je change trois fois la balance des blancs en 2 minutes et je prévoie du faire le point , ( la netteté ) , sur le milieu de la chaussée. Il ne reste plus qu'a avoir de la chance. 

 

09h 05 :

le cortège  vient de passer sans vraiment ralentir malgrés le virage .

ok , j'ai la séquence mais au visionnage c'est pas encore le top : je me suis pris un reflet impénétrable. On le voit mais c'est pas encore "l'image du jour ".

Je recommencerai ce soir pour sa sortie .

10h :

Retour dans l'arène, le halle du palais de justice envahi par prés de 200 avocats en colère venus d'autres régions pour rappeler à l'opinion public que ce tribunal va perdre sa juridiction dans quelques mois , l'instruction des affaires se fera alors à Reims ,  un déplacement de 80 km  obligatoire pour l'usagé et une perte sèche pour le service juridique Ardennais.

 

 

 

 

" DATI  le contrat de défiance ! "

les slogans sont clairs et dénoncent des responsables.Le message va être relayé par les chaînes durant toute la matinée.  

 

12h :

chacun prépare son direct avec plus ou moins de matériel.

 

Voici l'endroit que nous avons choisi pour être à l'abri de la météo capricieuse ce jour là . Quelques barrières , un projo , 2 arrivées vidéos pour les 2 caméras prévues pour le direct , les retours-son et le dispositif est fin prêt.

(  mon confrère Paulo sera sur le présentateur en cam N°1 et je ferai les invités en N°2 )

 

 

18h :

L'audience est levée et la journée se termine pour ce  deuxième  jour du procés des époux Fourniret .

Je fonce me mettre sur le  passage de la sortie des interpellés , dans un virage avec des photographes et quelques autres télés , en espérant ce coup-ci avoir le visage du tueur présumé.

Les motards déclanchent leurs sirènes , le convoi démarre à fond.

On se bouscule un bon coup , les flaschs crépitent et on entend des jurons dans toutes les langues....

 

 

 

 

 

 

 

Ouf!  C'est fait !

Contrairement au rendu de se transfert vidéo en photos,le résultat est correct.

On a tout de suite donné la séquence qui ne dure que  6 secondes à notre monteur Philippe et il en a fait un bon ralenti pour le sujet du soir en régional et surtout en national !

  ( d'autres infos trés détaillées sur le superbe site de :

http://actu24.typepad.com/affairefourniret/  )

 

  lundi 31 mars 2008 :

  

Les médias sont moins nombreux ce matin pour cette 3 ème journée de procés.Seules les télés nationales et quelques chaînes des pays voisins:  Belgique, Allemagne et Hollande,sont présentes et suivent le déroulement  de la journée .Par contre , le public s'interresse aux auditions et vient assister aux audiences.

  mardi 1er avril 2008 :

 Journée compliquée , riche en évènements , avec la sortie de la cour sur l'arrière du tribunal,à l'abri des médias.

 

  30 avril 2008

  

  Mes dernières images de la sortie de Michel Fourniret des assises de Charleville-Mézières le 30 avril 2008 à 18h15.

Comme d'habitude , le convoi mené par la police et le G.I.P.N   est passé toutes sirènes hurlantes à grande vitesse mais,on a fait une belle séquence de ce"tueur présumé"pour le J.T   national du soir.

Pas trop de reflets,la lumière du bon coté,un peu de chance et l'on arrive à pénétrer dans l'habitacle malgrés les vitres blindées.

A noter , le gilet parre-balles  que porte Fourniret afin de le garder en vie durant le procés.

Mais cela n'empêche pas les  cris de la foule : " assassin !!  ordure ! "     à chacun de ses passages.

il y a déjà là,au moins, une justice verbale.

 

  

vendredi 16 mai 2008

l'avocat Paul Lombard ,80 ans , une sommité des prétoires  était depuis quelques jours présent au procés pour représenter le père de la petite Elisabeth Brichet , une des victime du couple Fourniret.

 L'homme n'a pas perdu de son éclat  , bien au contraire  : malgré ses longs cheveux blancs et ses mains tremblantes sur le micro , il s'est adressé à celui qu'il considéra le temps d'une réponse pour un homme comme lui .

" Aimez-vous vos enfants monsieur Fourniret?  Je suis au soir de ma vie et vous au crépuscule de la votre, je ne vous poserai qu'une question. C'est probablement la dernière fois qu'on vous fera ce cadeau. Mais prouvez qu'il vous reste encore un rien d'humanité... Aimez-vous vos enfants, monsieur Fourniret?"

"Deux de vos fils sont morts, une de vos jumelles s'est suicidée mais l'autre a dit: notre père nous aimait. Mais vous Fourniret, aimez-vous vos enfants? Si vous les aimez, dites-le et sortez de vôtre solitude terrifiante."

Maître Lombard demande alors «un peu de charit黫Aidez-nous. Vous ne croyez pas que ce serait une sortie autrement plus digne. Je voudrais de vous un geste, vous le devez aux familles. Sortez de cette gangue, ça ne sert à rien qu'à vous présenter de manière encore plus terrible. Vous qui avez eu tous les courages dans l'horrible, ayez ce courage.» 

Bouche cousue de la part de Fourniret .

Maître Lombard dépité par un tel personnage terminera par cette citation de Chateaubriand :

" je ne suis pas parvenu à saigner le silence  !! "

  

mercredi 20 mai 2008

  Maître Lombard a plaidé à son tour face à la cour , aux jurés et au couple " assassin . "

« Fourniret, sachez que j'ai souvent été sur le banc de la défense et encore à une époque où la justice française faisait comme vous : elle tuait. Que se serait-il passé si 1981 n'avait pas écarté la guillotine ? Quel que soit votre sort, personne ne vous plaindra ».

Un peu plus loin il rajouta  :  « Vous qui croyez en la Vierge, puisse-t-elle intervenir auprès de son fils pour que, après la prison à perpétuité, vous échappiez à la damnation éternelle ».

  

  

28 mai 2008

  Aprés 35 jours d'audience et sept meurtres  expliqués en détails durant ce procés hors normes,le verdict vient de tomber cette aprés-midi , à 15h :

 

 Perpétuité incompressible pour Michel Fourniret, perpétuité assortie de vingt-huit ans de sûreté pour son épouse, Monique Olivier.

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


25/03/2008